rechercher

Abonnez-vous à la newsletter

Téléchargement

Evénements
Evénements

En vue de renforcer ses stratégies de lutte contre la corruption qui gangrène les institutions publiques haïtiennes, l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) a rencontré des cadres du département du Sud le lundi 29 janvier 2018 au local du complexe administratif des Cayes. Question de faire la présentation des guides techniques et pratiques sur la loi du 12 mars 2014 portant prévention et répression de la corruption.

Étaient présents à cette cérémonie de présentation des membres du système judiciaire, notamment des juges. Ainsi que des autorités locales, des représentants des organisations de la société civile et autres acteurs jugés importants dans le cadre de la lutte contre la corruption.

Le débat était très animé entre les responsables de l’unité de lutte contre la corruption et les participants qui ne pouvaient pas s’entendre sur quelques points de discordance entre la loi mère du pays et certaines lois de l’ULCC.

Le directeur général de l’ULCC, David Basile, a montrédans son allocution de circonstance, la nécessité pour que les juges haïtiens soient spécialisés dans des domaines liés à la corruption afin de permettre aux institutions de droits humains, aux institutions de lutte contre la corruption et à la justice de prendre des décisions qui s’imposent. Ce qui pourra diminuer et même freiner le phénomène de la corruption dans le pays a expliqué le directeur de l’ULCC.

Ce derniera remercié l’Union européennepour son apport financier à la lutte contre la corruption en Haïti en finançant la révision des techniques et pratiques de la loi du 12 mars 2014 et la mise à jour du système de déclaration de patrimoine.

David Basile a, par ailleurs, souligné à l’intention de la société civile dans le Sud et de la ville des Cayes en particulier que la lutte contre la corruption est de la responsabilité de tous. La corruption, déclare-t-il, requiert une mobilisation générale et une adhésion collective, tenace et sans reproche.

Major David Basile affirme qu’il n’y aura pas de progrès considérable dans la lutte contre la corruption sans plus d’exigence, de vigilance et d’engagement de la part de chaque citoyen.

www.lenational.org/ulcc-renforce-strategies-de-lutte-contre-corruption